Logo de FORDIF

Formation en Direction d'Institutions de formation

S’adapter dans la continuité : Évolution du Centre de ressources pour élèves allophones

Les formations certifiantes proposées par la FORDIF se structurent autour de projets professionnels concrets, que les participants, tout au long de leur parcours,  planifient et mettent en oeuvre au sein de leur établissement ou au sein de leur cadre professionnel.

Sur cette page, Anne Gilliéron nous présente le projet mené au CREAL

Parcours professionnel

Enseignante de formation, Madame Gilliéron est longtemps responsable de l’accueil des élèves migrants de la ville de Moudon auxquels elle enseigne le français langue étrangère depuis 1985.  A ce titre, elle assume le rôle de «cheffe de file régionale pour les élèves allophones ».

En 2003, elle participe à la création de l’Association vaudoise des enseignants en structures d’accueil dont elle sera la première présidente. Titulaire d’un CAS en « migrations, relations interculturelles et pratiques professionnelles » elle rejoint l’équipe des doyens d’accueil de la ville de Lausanne qui fondera le CREAL (Centre de Ressources pour élèves allophones) en partenariat étroit avec la ville de Lausanne.

L'Institution

En 2006 les autorités communales, en accord avec les directrices et directeurs des établissements lausannois, mettent à disposition des doyens d’accueil un vaste bureau destiné à l’inscription et au suivi des élèves allophones, en lien avec le guichet principal du Service des écoles primaires et secondaires de la ville de Lausanne.

Le Centre de ressources pour élèves allophones (CREAL) abrite les bureaux des doyens d’accueil et de la secrétaire, une salle de classe destinée à des cours intensifs de français, une salle polyvalente servant de lieu de réunion autant que de centre de documentation pédagogique, ainsi que deux salles utilisées pour les entretiens d’arrivées des élèves et de leur famille.

Le regroupement des doyens d’accueil dans ce lieu, appelé à devenir un véritable « Centre de ressources pour élèves allophones », améliore la visibilité et la cohérence des moyens engagés dans ce secteur spécifique. Il permet aux doyens des secteurs primaires et secondaires de partager leur expérience des deux secteurs et de développer leur expertise. Il permet à leurs nombreux collaborateurs et partenaires de s’y référer.

Missions

Papillon créé par les doyens pour les 10 ans du CREAL.

Les doyens d’accueil sont responsables de l’organisation de l’accueil de tous les élèves allophones lausannois par délégation de compétence des directeurs des quinze établissements primaires et secondaires avec lesquels ils collaborent très régulièrement.

La tâche prioritaire de ces doyens est d’effectuer un bilan des connaissances ainsi que d’examiner la situation familiale et sociale des élèves allophones arrivant à Lausanne, sur la base d’un entretien qui se déroule généralement en présence des parents ou des responsables de l’élève. Ils et elles sont également chargés de suivre l’évolution des élèves en collaboration avec la maîtresse ou le maître de classe. Ils et elles coordonnent avec la direction de l’établissement les mesures à prendre en cas de problèmes de comportement ou de situations difficiles.

Point de départ

Durant les années 2013 – 2014, l’équilibre trouvé au CREAL a été déstabilisé par une série de facteurs venus compliquer significativement la tâche des doyens et de leurs équipes d’enseignants.

L’objectif du travail entrepris dans le cadre de la FORDIF a été d’identifier les causes de déséquilibre, de les analyser et de proposer des solutions pour y remédier dans la mesure du possible.

Analyse de l’environnement interne et externe du CREAL en septembre 2014.

Sur la base du SWOT, nous pouvons lister des difficultés :

  • Augmentation significative du nombres d’élèves allophones
  • Augmentation du nombre de familles au statut précaire
  • Augmentation de la complexité des situations
  • Augmentation du nombre de classes d’accueil et du nombre de cours intensifs de français
  • Augmentation des demandes d’encadrement par les enseignants.
  • Instabilité des politiques d’intégration des migrants
  • Manque de connaissance des prestations et du travail effectué par le CREAL
Organigramme

L’analyse de l’environnement interne a mis en évidence la nécessité de constituer un Conseil de Direction au sein du CREAL qui soit une instance de coordination et de décision.

Ce CoDir, par son positionnement, apporte visibilité et cohérence au CREAL dans la structure des établissement lausannois.

Composition du CoDir en 2018-2019.

Schéma des interlocuteurs

Inspiré du schéma des habiletés politiques de Stéphane Jacquemet, cette représentation permet de situer l’ensemble des interlocuteurs du CREAL.

Classeur des procédures

L’analyse de la difficulté de recruter des doyens d’accueil a mis en évidence la nécessité de décrire de manière détaillée les tâches menées au CREAL. Ceci  a conduit à la création d’un manuel de procédures. Initié lors de la formation FORDIF, ce classeur est ouvert à l’ajout de fiches supplémentaires et à l’actualisation régulière des procédures au gré de l’évolution des pratiques, toujours en regard des besoins du terrain.

Essentiellement construite sous un même modèle, les fiches sont classées par degrés de scolarisation ( cycle 1, 2 ou 3 ) ainsi que pour le secrétariat du CREAL.

Bilan

Cinq ans plus tard, le CREAL a retrouvé un équilibre dynamique.

L’équipe a été renforcée avec l’engagement de deux personnes supplémentaires et l’adaptation de l’accueil pour les élèves du secteur 1.

L’expertise des doyens fondateurs a pu être notifiée explicitement et partagée donnant une forme plus neutre à ces postes longtemps incarnés par leurs seuls fondateurs.

Les doyens du CREAL, souvent appelés pour des expertises par des partenaires cantonaux, peuvent recentrer leurs activités sur leurs mandats initiaux depuis la création au sein du département cantonal de l’UMA – Unité Migration Accueil – initiée en 2018 par la Conseillère d’État, Mme Cesla Amarelle. Cette nouvelle unité est fortement inspirée par les travaux menés de longue date par les doyens d’accueil lausannois et par leurs homologues dans les établissements scolaires vaudois.

Contact
FORDIF p.a. IDHEAP
Béatrice Hausmann
UNIL-Mouline – Bâtiment IDHEAP
CH-1015 Lausanne
+41 21 692 68 57 beatrice.hausmann@unil.ch